Ordi-Senior
Pour les... juniors en informatique personnelle !



Image illustrant Les disques externes

Les disques externes





Bien que les ordinateurs actuels proposent une capacité de stockage plus que raisonnable (de 500 Go à 1 To), l'évolution des besoins des utilisateurs peut exiger de plus grandes capacités encore.

Si on s'intéresse à la photo numérique, ou encore à la vidéo, et pour peu que l'on se passionne pour ces thèmes, les disques durs de nos machines se remplissent bien vite !

 Page mise à jour le






Un disque externe : pour quoi faire ?

Définition



Un disque externe est un disque semblable en tous points aux disques internes de nos ordinateurs, portables ou de bureau, mais il est installé dans un boitier contenant alimentation électrique, électronique et connectique, pour pouvoir le raccorder au PC.


Disque et boitier sont en général conçus et réalisés pour supporter des chocs assez violents, étant donné que l'ensemble est - par définition - transportable !



Le mode de connexion qui semble devoir s'imposer est l'USB. En effet, l'évolution de l'USB permet, dans sa version 3.1, d'obtenir des vitesses de transfert qui se rapprochent de celles des disques internes.



Avantages


Le disque externe est un excellent outil pour :

  1. sauvegarder des données,
  2. transporter des données,
  3. étendre la capacité de stockage de son ordinateur,
  4. pouvoir disposer de nombreux logiciels installés à demeure.

1. Sauvegarder des données


Traditionnellement, on utilise des logiciels spécialisés pour sauvegarder des données (backup); Ces logiciels compressent les données (économie de place disque), parce que les supports de données n'avaient pas forcément une très grande capacité. Également, ces logiciels "savent" faire ce qu'on appelle une sauvegarde incrémentielle (ne sauvegarder que ce qui a été modifié depuis la dernière opération de sauvegarde, pour gagner du temps et de la place disque).


        L'inconvénient, c'est qu'il faut alors utiliser un logiciel de restauration (restore) lorsqu'on souhaite récupérer un ou plusieurs fichiers sauvegardés précédemment. Cette opération n'est pas toujours aisée à réaliser pour un non-informaticien. Parce qu'une sauvegarde réalisée par ce type de logiciel se présente comme un seul très gros fichier, dont le contenu ne peut pas être manipulé "à la main" !

        Avec le disque externe, et sa très grande capacité, la compression des données n'est plus franchement indispensable ou obligatoire. De même, la rapidité des disques actuels (internes et externes) et de nos PC, permet de s'offrir le luxe de recopier tous les fichiers d'un répertoire (de photos numériques par exemple) plutôt que tel outel ; cela ne nous prendra guère plus de temps, et évitera tout oubli !

        L'intérêt de cette façon de procéder est que nous pouvons sans difficulté aucune, aller récupérer tel ou tel fichier lorsque nous en aurons le besoin. Ainsi stockés, nos fichiers restent accessibles comme ceux d'origine, ce qui n'est pas aussi simple avec des fichiers sauvegardés.


Préserver les sauvegardes !
Ne pas conserver ses sauvegardes à côté de son ordinateur !

En cas de sinistre (incendie, dégâts des eaux...), tout serait irrémédiablement perdu !

Puisqu'un disque externe est transportable... le déplacer ailleurs !

2. Transporter des données


Comme indiqué ci-dessus nos données recopiées sur un disque dur externe sont facilement transportables : il suffit de déconnecter le disque externe de notre PC, de le ranger dans son étui, et ne pas oublier ses câbles. Il pourra ensuite être relu par tout autre PC.



Attention !
Certains fichiers ne peuvent être lus que par le logiciel qui a permis de les créer.

Assurez-vous que PC destinataire dispose du logiciel voulu !

        S'agissant de fichiers courants (images, vidéos, documents simples), il n'y pas lieu de s'inquiéter de la remarque précédente.

        Par contre, un trésorier d'association préparant son budget grâce à son propre logiciel, doit, avant de transporter ses fichiers de données pour les soumettre à son président, s'assurer que le PC de ce dernier est équipé du même logiciel...

Pas de zèle inutile !
Inutile de copier des logiciels depuis votre disque dur sur un disque externe !

Sauf très rares exceptions, ces logiciels ainsi copiés ne fonctionneront pas sur une autre machine !

Sous Windows, un logiciel ne peut fonctionner que s'il a fait l'objet d'une installation correcte ; recopier un répertoire d'un logiciel - hors de tout aspect juridique - n'en est pas une...

3. Étendre la capacité de stockage de son PC :


Tout le monde comprend facilement que :
  • un PC a une capacité donnée
  • celle-ci n'est pas extensible (sauf à ajouter, quand cela est possible, des disques internes supplémentaires)
  • mais qu'on peut disposer de un ou plusieurs disques externes ; c'est une question de... budget !
        Bien sûr, on ne va pas utiliser simultanément tous ces disques (consommation électrique, durée de vie des disques), mais on peut imaginer disposer de deux disques, un pour le stockage de fichiers volumineux (photos, vidéos), et un pour gérer les sauvegardes.

4. Disposer de nombreux logiciels installés à demeure :

        Certains logiciels peuvent occuper beaucoup de place disque, alors même que nous ne les utilisons que peu fréquemment. C'est le cas par exemple de simulateurs de pilotage d'avion, car ils contiennent des milliers de fichiers pour le réalisme du décor, du cockpit, de l'avion, etc. Un tel logiciel peut être installé sur un disque externe, laissant ainsi davantage de place libre sur les disques internes.

Inconvénients


En l'état actuel des choses, on peut citer :
  1. des performances inférieures à celles des disques internes,
  2. le coût supplémentaire de ces unités.

1. Performances inférieures à celles des disques internes


        Même avec l'évolution USB 3.0, le disque externe reste sensiblement moins performant que le disque interne. Non par sa capacité intrinsèque, équivalent, mais par la vitesse de transfert entre le disque externe et le PC.

Néanmoins, pour une utilisation domestique, ce critère n'a pas à être retenu comme un défaut majeur, loin de là !
Performances améliorées avec un raccordement eSata
Il est techniquement possible d'avoir sensiblement les mêmes performances (interne/externe) avec un disque dur externe raccordé en eSata.

Difficultés :
  • le PC doit comporter un connecteur à cette norme,
  • l'installation est un peu plus "technique",
  • le disque ainsi raccordé n'est pas aussi souple d'utilisation qu'en USB.
En fait, c'est un disque de la machine, mais qui est à l'extérieur.

2. Le coût de ces unités


A capacité égale, un disque externe coute hélas plus cher :
  • de par son boitier, son alimentation et sa connectique,
  • à cause des taxes instaurées sur ces supports pour lutter contre le piratage.

        Malgré cela, et compte tenu des utilisations possibles, c'est un achat qui peut s'avérer bien utile. Lorsque vous changerez de PC, vous apprécierez d'avoir ainsi toutes vos données accessibles dès la première minute.



Comment choisir :



  • Comme toujours, commencer par recenser vos besoins en termes d'utilisation,
  • A partir de là, bâtir une estimation de taille, et ne pas hésiter à la multiplier par deux (conseil amical : quand on dispose de ce genre d'outil, on ne se prive plus de stocker ceci, cela, et encore...),
  • Se fixer un budget,
  • Examiner l'offre en rapport, en privilégiant les modèles les plus récents (USB 3.1 par exemple),
  • Sélectionner selon vos critères personnels (forme, taille, apparence, couleur...),
  • Décider !



Installation :



  • Déballer votre disque externe
  • Brancher son alimentation
  • Brancher le câble USB au PC
  • Allumer le disque externe
Et moins d'une minute après, votre disque externe est prêt à être utilisé en général.

En allant sur "Ordinateur" ou "Poste de Travail", vous constaterez la présence d'un nouveau disque.


Image : Disque externe dans 'Ordinateur'

Disque externe



Il est désormais utilisable !



Conclusion :



  • C'est un investissement intéressant de par tous ses usages possibles (sauvegarde, stockage, transport et échange)
  • Techniquement simple à utiliser (il est reconnu comme un disque de la machine)
  • Grande capacité sous un faible volume.
        Mais pour de faibles volumes de données à sauvegarder (ou transporter, etc.), une ou plusieurs clés USB peuvent être plus économiques et plus faciles encore à utiliser.

Retour en haut