Ordi-Senior
Pour les... juniors en informatique personnelle !


Recherches généalogiques



Grâce à Internet, les recherches généalogiques se sont démocratisées, et beaucoup d'internautes se lancent dans cette activité.
De nombreux départements offrent désormais l'accès à leurs archives départementales qui ont été numérisées, et il devient donc possible de rechercher ses ancêtres depuis chez soi !

 Page mise à jour le


Important !
Contrairement à beaucoup d'autres activités informatiques, la recherche généalogique ne nécessite pas de compétences informatiques particulières (utiliser un site, utiliser un logiciel).
Cependant quelques aspects techniques seront abordés, pour faciliter cette activité, notamment pour documenter ses recherches (différents actes de naissance, baptême, mariage, décès).




Buts



On se lance dans des recherches généalogiques pour connaître ses origines, ses racines.
Naguère, l'histoire de la famille se transmettait de génération en génération, les gens étaient peu mobiles...
Aujourd'hui, l'accélération de nos modes de vie, nos changements de lieux de vie fait que l'on perd rapidement ce genre de souvenirs.


Voyez ici ce qu'en dit un site dédié à l'apprentissage de la Généalogie (http://www.fr.geneawiki.com).
(Cliquer sur "Quelques bonnes raisons de faire sa généalogie").


Principes

Il va s'agir de "remonter" le cours du temps, en partant... de ce dont nous disposons !
Connaissant nos père et mère, et nos grands-parents - en règle générale -, nous pouvons démarrer nos recherches à partir de ces données.
Nous avons donc déjà 7 personnes connues, plusieurs patronymes (noms de famille), plusieurs lieux de naissance, de baptême, de mariage, de décès et de sépulture.

Il est bon de savoir tout de suite quelles options on va prendre dans nos recherches :

  • généalogie simple : à partir d'un individu, ne s'intéresser qu'à ses ancêtres directs (ignorer les autres)
  • généalogie complète : prendre en compte tous les frères et soeurs à chaque niveau
  • généalogie "historique" : rechercher chaque fois des éléments de la vie des aïeux (métier par exemple, lieux de vie, activités)
  • généalogie documentée : s'efforcer de retrouver tous les documents originaux (tous les actes).

Il est en effet plus aisé, lorsqu'on travaille sur un registre d'état-civil, de retrouver les enfants d'un couple en suivant, que de devoir ensuite y revenir pour les trouver un à un.

Sur l'encyclopédie libre Wikipedia, vous trouverez un ensemble de pages consacré à la généalogie ; voir ci-dessous le portail de la Généalogie.



Moyens

Important à savoir !
Il faut savoir qu'il n'est pas possible de consulter des éléments d'état-civil de moins de 75 ans. Dans la réalité, c'est hélas l'ancienne limite de 100 ans qui est encore appliquée bien souvent.

De nombreux moyens sont à notre disposition pour mener à bien nos recherches.
Notamment grâce à Internet :
  • accès aux registres d'état-civil départementaux (certains sont hélas payants)
  • accès à de nombreux sites de généalogie (avec leurs propres bases de données)
  • accès à des forums de recherches généalogiques
  • accès à des bases de données de l'Etat Français
  • accès à des sites équivalents dans d'autres pays
  • accès aux bases de données des Mormons...

Autrement dit, il est possible déjà de bien avancer ce travail depuis chez soi, et aussi, de ne se déplacer qu'à bon escient après avoir trouvé grâce à Internet où récupérer copie de tel ou tel document.

Les archives départementales


Par un moteur de recherche, il est facile de trouver les sites, en tapant par exemple : archives départementales 17, on trouve facilement le site concerné, pour la Charente-Maritime, à savoir http://charente-maritime.fr/archinoe/registre.php(lien externe) (voir le site ci-dessous)


Quel que soit le département, on retrouve les mêmes fonctionnalités.
La recherche se fait par commune, collection, type de registre, type d'acte, année.
On obtient (ou pas) une liste de liens cliquables permettant l'accès aux données numérisées.

Après avoir cliqué sur un élément de cette liste, on accède à un programme de visualisation des images d'actes, lequel permet en général :

  • de se déplacer dans l'image (avec la souris)
  • de zoomer en avant, en arrière
  • de passer la photo en mode négatif (c'est parfois plus lisible)
  • de modifier la luminosité et/ou le contraste (pour faciliter la lecture)
  • d'imprimer tout ou partie de l'image

Attention !
Vous pouvez imprimer des actes à des fins personnelles uniquement. Si vous envisagez par exemple de publier un livre sur l'histoire de votre famille comprenant de tels actes, vous devez obtenir une autorisation préalable des autorités concernées.

Certains départements sont plus "riches" en données que d'autres, c'est le résultat de notre histoire commune.

Les sites de généalogie

Il nous faut encore distinguer ici deux familles de sites :

  • les sites qui permettent de créer, gérer, stocker et publier son arbre généalogique
  • les sites qui documentent ou apportent aides ou compétences en ce domaine.
Nous ne citerons ici que quelques exemples ; la liste est longue et il faudra exercer sa curiosité auprès des moteurs de recherche à ce sujet.

Sites hébergeant des arbres généalogiques personnels

Remarque
La plupart de ces sites offrent un accès gratuit pour les fonctionnalités de base, mais nécessitent un abonnement pour pouvoir disposer de toutes les fonctionnallités. En contrepartie, on accède à toutes les données des autres visiteurs et habitués de ces sites, auprès desquels on peut trouver aide... et cousinage !
Geneanet

Accessible à l'adresse http://www.geneanet.org/(lien externe) ce site a le vent en poupe et est très fréquenté. Ses bases de données multiples permettent à beaucoup de faire ici même des trouvailles sur leurs ascendants, et plusieurs sites gravitent autour de celui-ci, ce qui permet de trouver aussi des informations sur des communes, des noms de famille, etc.


Site des Mormons

Les Mormons (Eglise des Saints des Derniers Jours), ont pour ambition de reconstruire au moins partiellement l'arbre généalogique de l'humanité... En restant plus modeste, ils considèrent que pour chacun de nous, connaître son ascendance est un droit et peut-être aussi un devoir. Pour ceux dont la famille s'est développée sur plusieurs continents, ce site peut être un atout. Chaque année, des milliers de bénévoles traduisent les microfilms pour les rendre accessibles facilement.
Attention ! Ce site vous permet de stocker votre arbre déjà réalisé, au moyen notamment du logiciel de leur cru, offert.
Pour y accéder https://ident.familysearch.org(lien externe)


MyHeritage

Accessible à l'adresse http://www.myheritage.fr/(lien externe) Ce site vous permet de créer votre arbre, et de le partager avec les autres habitués du site. Il propose aussi son propre logiciel, gratuit dans ses fonctions de base. Ici, une orientation plus familiale est donnée, avec possibilité d'envoi de messages pour les anniversaires par exemple, ou lorsque de nouvelles données ont été ajoutées à un arbre.


Généalogie.com

Ce site http://www.genealogie.com/(lien externe) offre de nombreuses fonctionnalités aussi. Saisie de son arbre, partage, entraide, etc.


Sites documentaires


Quelques exemples :


Guide-généalogie

Accessible à l'adresse http://www.guide-genealogie.com/(lien externe) , ce site devrait apporter beucoup aux débutants en recherches généalogiques.
Vous y trouverez notamment un forum d'entraide, il propose aussi l'accès à un logiciel de base gratuit pour saisir vos données.


Wikipedia

Accessible ici http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C3%A9alogie(lien externe) , cette page de l'encyclopédie donne les bases de la généalogie. Il existe aussi un portail de la généalogie accessible ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:G%C3%A9n%C3%A9alogie(lien externe)


France-Généalogie

Ce site : http://www.france-genealogie.org/(lien externe) se présente ainsi :
" Géré par la direction des Archives de France, en collaboration avec la Fédération française de généalogie, le portail France-généalogie offre un accès simple et direct à un ensemble de références et de ressources pouvant servir à la généalogie.
L'annuaire des associations est régulièrement tenu à jour.
Les associations de généalogie désirant figurer dans l'annuaire ou souhaitant modifier les données les concernant peuvent le faire en nous envoyant un courriel (cliquer sur contacts, en bas à gauche de l'écran).
Mis en ligne le 12 novembre 2008, l'onglet Généalogie du portail www.culture.fr(lien externe) du Ministère de la Culture et de la Communication permet d'interroger, grâce à un formulaire de recherche unique, plusieurs bases de données nominatives. Dans les mois qui viennent, d'autres bases viendront rejoindre cette véritable communauté de fournisseurs de données."
C'est un point d'entrée vers de nombreuses sources !


Fédération française de Généalogie

C'est ici : http://www.genefede.org/(lien externe) !


France Gen Web

A cette adresse http://francegenweb.org/(lien externe) , ce site, qui parait un peu "fouillis" est aussi une mine de renseignements en tous genres ! A visiter !


Le site de Patrick CAPDEVILLE

C'est ici http://capde.free.fr/(lien externe) ! Voir notamment les extraits de son livre consécré à la généalogie.


Les forums de généalogie

Il y en a tant et tant qu'il est impossible d'en dresser une liste ou encore d'en faire une sélection.
Un forum étant alimenté par ses lecteurs, ils prennent chacun une orientation qui leur est propre, et cela ne constitue par un critère de classification.
Rechercher "forums généalogie" sur un moteur de recherche, puis visitez les pour trouver celui susceptible de vous apporter ce qu'il vous manque.
N.B. : Pratiquement tous les sites de généalogie proposent un forum ; commencez donc votre exploration par celui du site qui vous plait...


Les bases de données de l'Etat Français

Ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Archives_nationales_(France)(lien externe) , vous trouverez les liens vers les principales bases de données de l'Etat.
L'accès n'est pas toujours très simple, et toutes ces bases de données ne donnent pas nécessairement accès au détail des documents.
Quelquefois, la recherche sert juste à identifier l'acte qu'il faut ensuite soit allre consulter sur place ou en commander une copie.

Pour les familles expatriées dans les anciennes colonies, c'est ici que l'on peut trouver son bonheur : http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/caomec2/(lien externe) .


Les sites étrangers

Encore une fois, les moteurs de recherche vont être indispensables !
On va rechercher : "sites généalogie " suivi du pays qui nous intéresse.

Oui... mais, si nos ancêtres parlaient couramment espagnol par exemple, ce n'est pas forcément notre cas aujourd'hui !
Alors, utilisons le navigateur Chrome (de... Google) pour cet usage, car il reconnaitra la langue de la page et nous proposera une traduction à la volée de cette page. Ce ne sera pas parfait bien sûr, mais nous pourrons comprendre le sens de ce que nous lisons.


La base de données des Mormons

Elle est accessible ici : https://www.familysearch.org/(lien externe) , en anglais...
Mais c'est une vraie mine d'or, car chaque année, elle s'enrichit de plusieurs millions de noms !



Outils


Logiciel généalogique

Une généalogie pouvant contenir - selon les options choisies et la motivation - plusieurs milliers d'individus, l'utilisation d'un logiciel généalogique est recommandée !
Il en existe plusieurs, des gratuits (Open Source) et d'autres qui sont... payants.
Certains ont des fonctionnalités de base (saisie des personnes), d'autres sont plus évolués (arbres généalogiques graphiques par exemple, ou encore reconnaissance automatique et identification de visages...).


Logiciels gratuits

Dans cette rubrique, les logiciels dits "Libres" et "Open Source" sont les plus achevés pour la plupart d'entre eux. Ils présentent néanmoins un inconvénient variable selon le logiciel concerné : leur installation n'est pas forcément toujours simple.
Il sera sage de se faire assister par une personne compétente pour mener à bien cette tâche.
Autre inconvénient, ces logiciels reposant sur les bonnes volontés de bénévoles, ils ne sont pas forcément traduits dans toutes les langues, et souvent, l'aide est très succincte. Mais on peut trouver sur Internet des forums d'utilisateurs où se faire aider si nécessaire.

Nous citerons donc quelques logiciels de cette famille, que vous pouvez retrouver aussi ici sur cette page http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_de_g%C3%A9n%C3%A9alogie(lien externe) . (Cette page recense beaucoup de logiciels de généalogie).
GRAMPS : Téléchargement et consignes ici ☛ http://gramps-project.org/wiki/index.php?title=Installation/fr(lien externe)
Webtrees : Sa page, c'est ici ☛ http://webtrees.net/index.php(lien externe)
GeneWeb : Sa page, c'est ici ☛ http://cristal.inria.fr/~ddr/GeneWeb/fr/index.html(lien externe)
Ancestris : Sa page, c'est ici ☛ http://www.arvernes.com/wiki/index.php/Ancestris(lien externe)
Et il y en a encore quelques autres !


Logiciels payants

Merci de consulter directement cette page à nouveau, où sont cités tous les acteurs du marché : http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_de_g%C3%A9n%C3%A9alogie(lien externe)


Conseil !
Donner votre préférence aux logiciels qui offrent la possibilité d'un essai (fonctionnalités limitées).
Le logiciel doit être capable de faire de l'import/export de format GEDCOM (cf. plus loin dans la page).

Le format GEDCOM

Vous trouverez ici http://www.guide-genealogie.com/guide/gedcom.html(lien externe) toutes les explications sur ce format spécifique de fichier, qui permet les échanges de données généalogiques.
C'est un outil précieux ; il vous permettra de publier votre arbre, de l'utiliser avec un autre logiciel, de le sauvegarder...


La numérotation SOSA

A nouveau, lire dans l'encyclopédie libre Wikipedia, les principes de cette numérotation de nos ancêtres (ascendants), c'est ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9rotation_de_Sosa-Stradonitz(lien externe) .
Egalement, cette page permet de comprendre combien nous aurions d'aïeux si nous pouvions les retrouver tous !
C'est ici : http://jacques.lapeyre.pagesperso-orange.fr/numerotation.html(lien externe)
La numérotation d'Aboville permet de numéroter les descendants, si c'est notre approche de recherche.
C'est présenté ici : http://jacques.lapeyre.pagesperso-orange.fr/numerotation.html#aboville(lien externe) .


Le calendrier républicain

Tôt ou tard, vous serez confronté à ce problème de dates... Le 3 Floréal de l'AN VII... savez-vous à quelle date cela correspond ? (22 AVril 1799).
Heureusement, des solutions de conversion existent !
Comme ici : http://www.poissons52.fr/histoire/revolution1789/calendrier_v.php(lien externe)


exclaim BON COURAGE ! exclaim

Retour en haut