Conduite accompagnée : les règles pour s’inscrire

20 janvier 2023

La conduite sous accompagnement est un choix d’apprentissage apprécié par de nombreux jeunes conducteurs. Cependant, pour pouvoir y participer, il existe plusieurs règles essentielles que vous devez respecter. Celles-ci concernent notamment les conditions d’éligibilité du conducteur et de son accompagnateur. Vous êtes également dans l’obligation de vous conformer à certaines normes de conduite. Sans plus tarder, voici comment participer à une conduite accompagnée !

Qu’est-ce que la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée est une pratique qui permet à des conducteurs novices de maîtriser un peu le volant. Elle s’effectue après une formation préalable à la fin de laquelle le conducteur se soumet à des épreuves pratiques. Celui-ci obtient par la suite son permis de conduire. Il s’agit donc d’une forme d’apprentissage avant l’étape des examens.

Comme son nom l’indique, ce type de conduite se fait toujours sous la supervision d’un accompagnateur. Encore appelée apprentissage anticipé de la conduite, cette pratique se différencie de l’apprentissage en conduite supervisée.

Quelles sont les règles avant l’apprentissage ?

Pour conduire avant l’obtention du permis, vous devez atteindre un certain âge et fournir quelques documents. Ce sont les conditions préalables pour accéder à une formation dans un centre spécialisé. Toutefois, certaines règles s’imposent aussi à votre accompagnateur.

Les règles concernant le conducteur

Avant d’accéder à la conduite accompagnée, vous devez effectuer une formation dans une auto-école. Dans ce cas, votre inscription peut se faire dès 15 ans, car c’est l’âge minimum requis pour s’inscrire dans ce centre. Néanmoins, avant toute chose, vous devez obtenir l’autorisation de votre représentant légal.

Lire aussi:  Fêter vos 60 ans avec un magicien professionnel

En tant que futur conducteur, il vous revient également d’obtenir l’accord de l’assureur du véhicule à utiliser pour l’apprentissage. Vous pouvez alors accéder à la première phase de l’apprentissage qui comporte des cours théoriques et pratiques. Pour atteindre la seconde partie de la formation, vous devez réussir l’ETG et obtenir un document attestant la fin de votre formation initiale.

Les conditions liées à l’accompagnateur

L’accompagnateur choisi pour vous suivre durant vos trajets doit également fournir certains documents à l’école de conduite. Il doit posséder un permis de catégorie B datant d’au moins 5 années. Celui-ci ne doit notamment pas faire l’objet d’une annulation ou d’invalidation. L’accompagnateur doit aussi obtenir l’accord de l’assurance auto concernant le véhicule à utiliser durant l’apprentissage.

Quelles sont les règles à respecter durant l’apprentissage ?

Pour bénéficier de la conduite accompagnée, vous devez d’abord honorer plusieurs rendez-vous de formation. Vous êtes également dans l’obligation de respecter les règles de conduite. Elles sont primordiales pour obtenir le permis.

Les rendez-vous à respecter

Pour effectuer une inscription à la conduite avec accompagnement, vous devez accepter de participer à des rendez-vous pédagogiques. Le premier a lieu dans les 6 mois tout au plus après l’obtention de l’AFFI. Vous pouvez aller au second rendez-vous à la seule condition de parcourir au minimum 3 000 km avec le véhicule.

Une dernière phase d’apprentissage peut avoir lieu sous l’initiative de l’auto-école. Durant toute la durée de cette formation, l’accompagnateur doit impérativement demeurer à vos côtés.

Respecter les règles de conduite

Avant de prendre le volant, gardez en tête que vous devez suivre certaines consignes obligatoires. En effet, la conduite accompagnée implique de circuler uniquement dans le pays. De ce fait, la conduite à l’étranger est interdite. Ensuite, vous devez conduire durant au moins 1 année et parcourir près de 3 000 km sur le réseau autoroutier.

Lire aussi:  3 entreprises pour vous aider après un décès

Une limitation de vitesse spécifique s’applique également au futur conducteur. En effet, votre vitesse maximum en agglomération ne doit pas excéder les 50 km/h. Elle doit être de 110 km/h sur une section d’autoroute dont la vitesse de limite est à 130 km/h. Sur les autres routes, vous ne devez pas dépasser les 80 km/h.

La conduite accompagnée représente alors une expérience d’apprentissage qui permet à de jeunes conducteurs d’apprendre à mieux utiliser un véhicule. Pour s’y inscrire, il vous faut respecter certaines règles. Ces dernières s’appliquent à la fois pour le conducteur et son accompagnateur.


Je m'appelle Daniel et je vous souhaite la bienvenue sur Ordi-senior. Je publie régulièrement des articles sur la partie finance et voyage du site : Mes deux grandes passions ! À bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *