Est-il possible de retirer de l’argent de mon assurance-vie ?

21 février 2022

L’assurance-vie est actuellement le placement privilégié par les Français. Elle a pour but de faire des versements pour les vieux jours.

Toutefois, dans des moments de besoins, il est nécessaire de savoir qu’il est possible de retirer une partie de cet argent sans avoir besoin de clôturer le contrat.

Retrait régulier ou rachat sur l’assurance-vie

Le retrait sur l’assurance-vie est appelé rachat et les assurances n’ont pas la possibilité de contester cela. La décision de toute personne souhaitant faire un rachat est légale sans devoir se justifier. De nos jours, les assurances mêmes proposent la mise en place de rachat programmé, c’est-à-dire qu’on fixe au préalable un montant et une période de retrait. La personne a le choix de continuer son rachat jusqu’à l’épuisement de son épargne ou de s’arrêter à tout moment. Le rachat programmé est une solution adaptée pour une augmentation de revenus à la retraite ou pendant une période de chômage. Faire appel à son assurance pour mettre en place un rachat peut aider beaucoup de personnes.

Retrait total sur l’assurance-vie

Pour tout type de contrat, une date d’échéance est mentionnée. Pourtant, la récupération du montant total est faisable avant cette date. Il est bon à savoir que cette démarche donne fin au contrat, c’est-à-dire une rupture de contrat anticipée. Avant de procéder, il faut se renseigner auprès de l’assurance, car des versements de pénalité peuvent avoir lieu en fonction du contrat en conséquence de l’anticipation.

Lire aussi:  Comment défiscaliser avec un per ?

Récupération à l’achèvement du contrat de l’assurance-vie

En termes de contrat, l’assurance-vie n’a pas une durée illimitée, mais elle a une date d’échéance prévue. À l’atteinte de celle-ci, on peut effectuer un renouvellement de contrat. D’autres ont une reconduction tacite. Suite à cela, il est possible de demander la totalité de l’argent.

Il est bon à savoir que l’assurance a un délai d’un mois au maximum pour procéder aux versements du capital ou une rente imposée à l’avance. Soit la totalité du montant est à restituer, soit une rente est calculée au préalable par rapport à l’âge du bénéficiaire, cela dépend du contrat. Plus la personne est âgée, plus le taux de la rente sera élevé. Il est possible que l’assurance dépasse le délai maximum. Dans ce cas-là, il doit faire les versements des taux d’intérêt au bénéficiaire. Il sera calculé par rapport au taux légal et sera majoré les deux premiers mois. Après ce délai, le taux sera multiplié par deux.

Entrée de la fiscalité dans les retraits sur l’assurance-vie

Au moment où on épargne, la fiscalité n’entre pas encore en jeu. Ce n’est que pendant la phase de retrait d’argent qu’intervient la fiscalité. Avant qu’on atteigne un délai de huit ans après l’élaboration du contrat de l’assurance-vie, retirer une partie ou la totalité de ses fonds engendrera un taux d’intérêt, imposé par la fiscalité. Ce taux sera ajouté au revenu imposable ou assujetti à un prélèvement à part. Dans le cas où un retrait avant les huit ans devrait être fait, il est judicieux de se faire conseiller par l’assurance pour vérifier le taux d’imposition.

Lire aussi:  A quoi dois-je faire attention si j'achète une maison à l'âge de 60 ans ou plus ?

Autre cas d’exonération d’assurance-vie à savoir

À partir de la deuxième catégorie du bénéficiaire, c’est-à-dire le conjoint, l’exonération fiscale pendant la rupture de contrat se présente sous autre forme. Il est prévu que peu importe la durée du contrat de l’assurance-vie, la fiscalité impose une exonération fiscale sur la totalité des intérêts.


Salut moi, c'est Fabrice. Je m'occupe de la rédaction d'articles sur la maison et les nouvelles technologies. N'hésitez pas à me contacter via le formulaire pour toutes questions. Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *