Quelle motorisation de portail battant choisir ?

23 février 2022

Quand on habite une maison, il est plus que nécessaire de choisir une motorisation pour son portail. Plusieurs options existent sur le marché et elles peuvent d’adapter à tous les types de portails.

Comme les dimensions, le poids ainsi que la matière du portail à battant peuvent énormément varier, toutes les motorisations ne sont aussi faites pour tout le monde.

Un mauvais choix en termes de motorisation peut non seulement conduire à l’endommagement du portail mais aussi du moteur qui le fait fonctionner.

Si vous vous demandez quel genre de motorisation choisir pour votre portail, cet article est fait pour vous.

Pourquoi opter pour un portail motorisé ?

Devoir ouvrir son portail soi-même en arrivant chez soi en pleine averse n’est jamais agréable. Ce qui était un problème dans le passé n’est plus un souci désormais avec les portails motorisés.

Les portails motorisés sont dotés d’un dispositif qui permet de les ouvrir à distance depuis sa voiture ou depuis la maison. Ces dispositifs s’adaptent à tous les portails ainsi que toutes les dimensions.

Ils offrent aussi la possibilité de n’ouvrir qu’un vantail à la fois. Cette option est d’autant plus pratique pour les sorties à pied ou ceux qui conduisent des deux roues.

Comme les portails peuvent être différents, ils leur faut des moteurs adaptés à toutes leurs caractéristiques.

Lire aussi:  La liste de courses : comment la faire ?

Pour ne pas se tromper, il est important de choisir son système en fonction des caractéristiques du portail.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir sa motorisation ?

Il y a plusieurs aspects qui doivent être pris en compte pour choisir une motorisation adéquate. Comme il existe plusieurs options différentes en termes de motorisation de portail, il est impératif de faire son choix en fonction des critères suivants :

  • le poids du portail ;
  • sa robustesse ;
  • l’alimentation électrique (filaire ou solaire ) ;
  • les moyens de commande ;
  • l’espace qui est disponible.

À partir de là, on pourra choisir entre une motorisation à vérin ou une motorisation à bras. Ces deux types de motorisation ont chacune leurs qualités et leurs défauts, et sont spécialement conçues pour des portails bien spécifiques.

Quels sont les différents moteurs qui existent ?

Les portails à battants sont des portails qui ne peuvent pas s’ouvrir avec un dispositif coulissant. C’est d’ailleurs pour ça qu’on est obligé d’utiliser des motorisations accrochées au dos de chacun des battants qu’ils puissent s’ouvrir.

Comme nous l’avons dit précédemment, c’est avant tout le poids et la matière avec laquelle le portail a été fabriqué qui doivent rentrer en compte dans le choix de la motorisation. D’ailleurs deux options sont disponible pour ce type de portails :

Les moteurs à bras

Les moteurs à bras ont la particularité de reproduire fidèlement l’ouverture manuelle du portail. Ces moteurs ont pour avantage de ne faire subir aucune tension au portail et à ses battants. Résultat, Le portail peut durer plus longtemps sans avoir à être remplacé.

Lire aussi:  Les avantages et inconvénients d'un poêle à gaz

Les moteurs à bras sont donc parfait pour des portails légers ou fabriqués dans des matières comme le bois ou le PVC.

Les moteurs à vérins

Ces moteurs sont de loin les plus discrets et les moins encombrants de ces dispositifs. Ils sont parfait pour les endroits confinés qui manquent de l’espace nécessaire aux moteurs à bras.

Les moteurs à vérins ont la fâcheuse tendance à appliquer une trop grande force sur les portails. Ils sont donc totalement déconseillés pour ceux qui sont fabriqués dans des matériaux comme le PVC ou encore l’aluminium.

Cependant, ils sont parfait pour ouvrir des battants lourds. Il est donc recommandé de laisser les moteurs à vérins aux portails en acier ou en fer.

Que faut-il savoir sur l’alimentation ?

En ce qui concerne l’alimentation, les moteurs utilisés peuvent être alimentés à haute tension ou à basse tension. Il se peut que la tension d’alimentation de son installation ne soit pas compatible avec celle de son moteur. Il faut donc prendre ce paramètre en considération.

Les moteurs à 230V sont souvent doté d’un transformateur directement intégré au circuit imprimé. Ce transformateur se charge d’alimenter les accessoires et ne nécessite pas de conversion.

Par contre, les moteurs à basses tensions doivent convertir les 230V reçus en 12V ou 24V. En cas de coupure d’électricité, il est possible d’avoir recourt à un système de panneaux photovoltaïques pour alimenter le moteur.

En conclusion, on espère que cet article vous a été utile !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.