Différence entre auxiliaire de vie et aide à domicile

14 novembre 2022

Les personnes âgées dépendantes et désireuses de rester à domicile peuvent souvent compter sur des professionnels de l’aide à la personne. C’est un scénario classique, notamment lorsque la famille de la personne âgée n’a pas le temps de s’occuper de ses aînés. En fonction de son niveau d’autonomie et de ses besoins, la personne âgée peut faire appel aux services d’un aide à domicile ou d’un auxiliaire de vie sociale. Quelle est la différence entre l’aide à domicile et l’auxiliaire de vie sociale ? Quelles sont leurs missions ?

L’aide à domicile

Les responsabilités de l’aide à domicile comme ceux de chez Petits-fils sont uniquement de type domestique et apportent une aide dans la vie quotidienne, comme par exemple :

  • Entretien et nettoyage de la maison
  • L’entretien du linge (séchage, repassage, lavage)
  • La réparation des repas
  • Les courses
  • Documents administratifs

Les soins médicaux ne font pas partie du champ d’intervention de l’aide à domicile mais de celui de l’aidant qui en est responsable.

Le métier d’aide à domicile ne nécessite pas de diplôme… en revanche, il exige une certaine moralité, sans laquelle on ne serait pas capable d’exercer ce métier consacré à la prise en charge de personnes fragilisées. La capacité d’écouter et de communiquer avec empathie et compassion est essentielle pour établir une relation durable avec la personne que vous aidez chaque jour.

L’Auxiliaire de Vie Sociale (AVS)

L’Auxiliaire de Vie Sociale (AVS) est une personne qui se rend au domicile des personnes âgées, dépendantes ou ayant des difficultés liées à l’âge pour les aider de façon régulière et leur permettre de rester à domicile. Le professionnel peut assister des personnes handicapées ou souffrant d’une pathologie qui les empêche d’effectuer seules les gestes de la vie quotidienne.

Lire aussi:  Naturopathie : qu'est-ce que c'est ?

Ainsi, l’Auxiliaire de Vie Sociale intervient par exemple au domicile de ces personnes, en majorité des seniors, pour les aider à se lever chaque matin, à se coucher le soir, à faire leur toilette et leur apporter une aide à l’hygiène au-delà de celle prise en charge par les infirmières. Pour les personnes handicapées, l’Auxiliaire de Vie Sociale peut également aider à l’utilisation de matériel.

L’Auxiliaire de Vie Sociale a également pour mission de s’occuper ou d’accompagner les personnes dont il s’occupe dans les actes de la vie quotidienne, y compris la préparation de leurs repas, notamment lorsque la personne suit un régime alimentaire ou effectue des tâches ménagères.

Le professionnel qui se rend au domicile des personnes âgées, en perte d’autonomie, etc. Ils sont également là pour les aider dans leurs démarches administratives en cas de besoin ou pour faire les courses ou les accompagner dans leurs excursions. Ils sont également amenés à donner des conseils et à organiser l’espace au sein du domicile pour faciliter la sécurité de la circulation.

De manière générale, le travail de l’aidant consiste à faciliter les activités telles que les relations familiales et sociales et à veiller à ce que les droits de la personne libertés, choix et mode de vie soient protégés. L’Auxiliaire de Vie Sociale est donc un relais essentiel pour le transfert d’informations à la famille de la personne ou au service qu’elle fournit.

Qu’est-ce qui diffère entre ces 2 métiers ?

La première distinction est le niveau. Si le diplôme n’est pas obligatoire, celui d’aide à domicile peut cependant avoir un BEP, un CAP ou le BTS ou encore un Bac Pro spécialisé dans le domaine de l’hygiène. Le diplôme d’Etat n’est pas exigé contrairement aux AVS qui ont cette reconnaissance est nécessaire pour exercer leur profession.

Lire aussi:  Alzheimer : les premiers symptômes à ne pas négliger

La deuxième raison est que le travail de l’aide à domicile n’est pas de s’occuper des biens de la personne qui en a la charge. Toutefois, il peut être amené à participer au nettoyage. L’aide à domicile, au contraire, s’occupe principalement des tâches ménagères.

Les compétences et le soutien nécessaires sont similaires dans les deux domaines. Ils nécessitent un lien qui repose sur la confiance et le respect de la personne qui a besoin d’aide et de soutien. Il se développe par la patience et l’écoute.


Salut moi, c'est Fabrice. Je m'occupe de la rédaction d'articles sur la maison et les nouvelles technologies. N'hésitez pas à me contacter via le formulaire pour toutes questions. Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *